De pierre et de cendre, Linda Newbery, Le livre de poche, 2009, Prix des lecteurs séléctions 2009, (« Set in Stone ») 380 pages


ATTENTION,

CECI EST UN COUP DE CŒUR !!

Je tiens à remercier tout particulièrement, pour son bon goût, et ses conseils avisés dans mes débuts chaotiques de blogueuse, la Miss Alicia, qui chronique elle aussi ses lectures, et m’a suggéré celle-ci. Vous trouverez d’ailleurs son article ICI. Merci Alicia, voici une belle découverte que je te dois !!

Résumé de l’éditeur : Lorsque, par un soir brumeux de 1898, le jeune peintre Samuel Godwin pousse les grilles de la propriété de Fourwinds, il est immédiatement envoûté. Engagé pour enseigner l’art aux deux filles de Mr Farrow, il ignore encore que cette luxueuse demeure sera pour lui le décor de ses plus belles peintures. Intrigué par la personnalité ombrageuse du maître des lieux, séduit par les jeunes demoiselles, Marianne et Juliana, désarçonné par Charlotte Agnew, leur gouvernante et dame de compagnie, Samuel comprend vite que le raffinement du décor et des êtres dissimule de bien sombres mystères et que le vent souffle pour mieux balayer les cendres d’un passé scandaleux…

Mon avis : Voici un roman à l’image du tableau qui illustre sa couverture : superbe et fascinant !! Je le mets bien volontiers dans ma catégorie des livres « tourne-pages ». Impossible de faire autrement que d’avancer fébrilement dans cette lecture. Je dois reconnaître que tous les ingrédients y figurent pour me plaire : l’Angleterre du XIXème, un roman gothique, des jeunes filles, une belle propriété, du personnel dévoué, des chevaux, des références artistiques, la condition féminine, des paysages merveilleux – bref, un roman anglais de type victorien. Tout à fait mon genre !

C’est bien simple : je viens de le refermer, et je le regrette déjà. Tout d’abord, j’ai beaucoup apprécié la construction du roman à deux voix : en alternance, ce sont Samuel Godwin, le précepteur, et Miss Charlotte Agnew, la gouvernante qui se partagent la narration. Leurs découvertes parallèles rythment le roman, tantôt avec la sensibilité féminine de Charlotte, tantôt avec celle du jeune homme artiste. Tout cela est très délicat, et vient cependant s’entrechoquer avec la violence de ce qu’abrite la demeure de Fourwinds : des secrets de famille qui ne demandent qu’à éclater au grand jour.

Bien que j’ai deviné au fur et à mesure de la narration les scandales vécus par cette famille, je suis restée subjuguée par cette histoire aux personnages si attachants et aux portraits si admirablement dressés. Quelle belle réussite de la part de Linda Newbery ! J’ai véritablement été transportée par cette lecture (à tel point que je rêvais de la suite de l’histoire durant mes nuits, si si, je vous assure !!). On s’y croirait : j’ai vraiment eu la sensation de contempler de mes propres yeux la campagne du Sussex, de tenir la main des sœurs Farrow, d’accompagner Samuel et Charlotte dans leurs terribles découvertes. Les descriptions des chevaux, des éléments, de la maison sont d’un réalisme épatant.

Je vous recommande à tous de vite dévorer ce roman (sorti en poche en plus, pratique et pas cher, parfait pour vos vacances !!) ; vous m’en direz des nouvelles !!


Publicités

A propos lapublivore

Bienvenue sur mon blog de lecture ! Juste une envie de partager mes coups de cœur, mes coups de griffe, et mon amour des livres. Je ne peux m'empêcher, de façon générale, de donner mon avis sur tout, alors maintenant, c'est officiel -en ce qui concerne les bouquins du moins- je sévis sur la toile :) Bonnes lectures à tous
Cet article a été publié dans Littérature anglaise, Mes Coups de Coeur, Roman historique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour De pierre et de cendre, Linda Newbery, Le livre de poche, 2009, Prix des lecteurs séléctions 2009, (« Set in Stone ») 380 pages

  1. Alicia dit :

    Je me souviens avoir lu ce livre trop rapidement ! On a envie de rester éternellement dans ce « tableau » :] Contente que tu aies suivi mon conseil et qu’au final c’est aussi un coup de coeur pour toi !
    Tu vas lire quoi maintenant ? ^^

  2. Azilis dit :

    en tout cas tu me donnes envie! je le note!

  3. Guu dit :

    Ca donne vraiment envie !!! Ma liste de livres à lire ne fait que s’allonger ^^°

  4. Mivava dit :

    Je l’ai lu et j’ai adoré aussi, l’ambiance est super réussie =D

  5. lapublivore dit :

    @ Alicia : j’ai commencé « La dame en blanc » de Wilkie Collins, et c’est trop bizarre ! Je m’explique : l’histoire commence exactement, ou presque, de la même façon que celle de Linda Newberry !!!! Elle a peut-être pompé l’idée de départ avec l’artiste qui vient dans une maison de famille à la campagne pour enseigner aux filles de la maison le dessin… Je suis TRÈS décontenancée !!!

    @ Guu : c’est terrible ! Mieux vaut ça que le contraire, au moins, tu ne seras jamais en rade 🙂

    @ Azilis et Petitepom : notez, notez !! J’attends vos chroniques 🙂

    @ Mirava : chouette, Alicia et moi ne sommes pas les seules à être tombées sous le charme !

  6. amaryllis dit :

    Mais c’est horrible !!! Après ce billet, on est obligé de lire ce livre ! Je note aussi la référence.

  7. tine dit :

    Oh la la mais c’est terrible , encore un livre que j’ai envie de serrer tout contre moi et de lire avec délectation !! Un de plus pour ma PAL ….qui va crouler sous son poids ! Merci tout de même , je pense que je vais me régaler grâce à toi ;-))

  8. Jostein dit :

    Je note celui-ci dans ma liste.

  9. lapublivore dit :

    Amaryllis, Tinelire, Jostein : envisagez une lecture commune !! 🙂

  10. Alicia dit :

    J’avais pas vu que tu m’avais répondu dans les commentaire à la question que je t’avais posée. Alors en fait beaucoup de romans dits victoriens se ressemblent: manoir lugubre, mystère, jeunes filles qui cachent un lourd secret (…).
    J’avais lu ce livre de Wilkie Collins, et bien qu’il soit un « vrai victorien »(pas comme Linda Newbery lol) j’ai préféré De pierre et de cendres. J’aime pas trop les livres de wilkie collins :s D’ailleurs j’ai vu que tu n’as pas fait d’article sur « La dame en blanc », tu l’as abandonné? :O

  11. lapublivore dit :

    Oui Alicia, j’ai abandonné ! Peut-être y reviendrais-je à un autre moment, mais dans la mesure où il commençait exactement comme « De Pierre et de cendres », j’ai lâché ! Cela m’a trop déstabilisée ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s