Lady Susan, Jane Austen, Folio 2006, 115 pages


Je suis une fan de Jane Austen – et j’étais donc ravie de tomber sur ce bouquin, pas encore dévoré ! C’est un court roman, qui se présente sous la forme d’échanges épistolaires, d’une centaine de pages, et est extrait des œuvres romanesques complètes de Jane Austen.

Pour être honnête, j’ai largement préféré les « hits » de la romancière (Orgueil et préjugés ou Raison et sentiments), romans plus fournis, plus travaillés, qui ne sont pas rédigés sous la forme de correspondances. On retrouve cependant bien la plume de Jane Austen, on fait un petit voyage dans l’Angleterre du XVIIIème siècle, alors, pour les « Austen-addict », allez-y !

Voici tout de même un aperçu de l’histoire :

Lady Susan, ravissante veuve d’environ 35 ans, financièrement à plat, mère d’une fille unique (Frédérica, âgée de 16 ans), écrit à sa meilleure amie (Mme Johnson), et à son entourage. Son comportement et sa réputation de séductrice provoquent autour d’elle de vives critiques, plus ou moins assumées. A court d’argent, elle va vivre en parasite chez son beau-frère, un riche banquier. Ca ne loupe pas, sa belle-soeur (Mme de Vernon) n’apprécie guère cette intruse, et déverse sa haine -toujours de façon contenue- dans les courriers qu’elle adresse à sa mère (Lady de Courcy).

Lady Susan, sans scrupule, va alors rencontrer chez son beau-frère le fortuné et naïf Reginald, de 12 ans son cadet, et le séduire. Sa belle-soeur n’étant pas dupe du jeu de lady Susan, elle fera tout pour les séparer ; en fine manipulatrice, cupide, et cherchant toujours à trouver un bon parti pour elle comme pour sa fille, Susan ne se montre pas toujours tendre…Elle ne parviendra cependant pas toujours à ses fins, mais sauve la face, grâce à sa beauté et ses manières, bien que sa réputation la précède.

On adore détester cette femme cupide, qui n’aime que sa propre petite personne, et qui agit toujours par calcul !

Publicités

A propos lapublivore

Bienvenue sur mon blog de lecture ! Juste une envie de partager mes coups de cœur, mes coups de griffe, et mon amour des livres. Je ne peux m'empêcher, de façon générale, de donner mon avis sur tout, alors maintenant, c'est officiel -en ce qui concerne les bouquins du moins- je sévis sur la toile :) Bonnes lectures à tous
Cet article, publié dans Littérature anglaise, Roman épistolaire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Lady Susan, Jane Austen, Folio 2006, 115 pages

  1. Ton avis m’intrigue, j’ai hâte de le lire ! (il est dans ma PaL)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s