Middlesex, Jeffrey Eugenides


Jeffrey Eugenides, romancier américain d’origine grecque, a été salué à sa sortie par la critique lors de son premier roman en 1993, Virgin suicides. Ce deuxième roman, dans lequel il a fait preuve de beaucoup de talent,  a reçu le prix Pulitzer en 2003.
Cette saga familiale relatant l’histoire des Stephanides sur trois générations est narrée avec un tel brio qu’il accroche le lecteur de la première à la dernière page.
Calliope, l’héroïne, raconte l’histoire de sa famille, originaire d’un village grec de Turquie, qui a immigré aux Etats-Unis en 1922,  à cause de la guerre entre Grèce et Turquie. C’est la petite-fille qui narre la vie de ses aïeux migrants, leurs espoirs, et ensuite sa vie à elle, assez difficile dans la mesure où on s’aperçoit à l’adolescence qu’elle est hermaphrodite.
Cette très belle histoire, évoque beaucoup de thèmes :
–         La guerre Grèce/Turquie
–         La culture de la soie
–         La société américaine en général, et l’histoire politique de ce pays
–         La vie à Détroit sur près d’un demi-siècle : la prohibition, l’essor automobile, l’intégration des immigrés
–         Les méfaits de la consanguinité et sur l’hermaphrodisme : avec beaucoup de sensibilité sur ce thème, pourtant pas facile
L’écriture y est tendre, drôle et pleine d’ironie ; les personnages  très attachants, extrêmement bien décrits ; il s’agit là d’une grande leçon de tolérance et d’ouverture.
Ce roman, véritable voyage à travers le temps, particulièrement bien documenté (sans pour autant virer en leçon d’histoire moderne), est  TRÈS captivant, et fait partie de ceux dont il est difficile de décrocher.

Publicités

A propos lapublivore

Bienvenue sur mon blog de lecture ! Juste une envie de partager mes coups de cœur, mes coups de griffe, et mon amour des livres. Je ne peux m'empêcher, de façon générale, de donner mon avis sur tout, alors maintenant, c'est officiel -en ce qui concerne les bouquins du moins- je sévis sur la toile :) Bonnes lectures à tous
Cet article, publié dans Littérature américaine, Mes Coups de Coeur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Middlesex, Jeffrey Eugenides

  1. Soundandfury dit :

    Un titre qui me tente beaucoup, d’autant qu’on me l’a déjà conseillé. J’avais peur qu’il soit un peu « dur ». Mais à te lire, il contient une sorte d’humour doux, de dérision et ça apaise un peu mes craintes.

    • lapublivore dit :

      Oui oui, tu peux y aller, franchement, je te le conseille vivement ! Je n’ai pas du tout trouvé ça trop « dur ».
      Et puis ça ne tient pas du tout non plus de l’explication trop « scientifique » de la chose. C’est vraiment un bon bouquin. J’ai même envie de le relire, mais il y a tant de choses à découvrir 🙂

  2. Emily dit :

    Je te rejoins sur ton avis : ce livre est vraiment un page-turner, de ceux qu’on dévore, sans pouvoir s’arrêter. L’histoire de Cal m’a touchée, et j’ai trouvé le style de l’auteur vraiment remarquable. Un gros coup de coeur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s