Le Congrès, Jean-Guy Soumy, Robert Laffont 2010, 276 pages


1685, Guillaume Vallade, héritier d’une lignée d’architectes du roi, héberge dans sa demeure de la Creuse une famille de protestants qui ont refusé d’abjurer, et les accompagne dans leur fuite, dans l’atmosphère de révocation de l’Edit de Nantes et de chasse aux protestants, des dragonnades sous Louis XIV. Une membre du groupe, Esther – mariée et protestante, dont il tombe amoureux – lui demande comme ultime service, avant de s’enfuir sur un bateau, de visiter sa sœur Jehane afin de la rassurer quant à leur sort.

Guillaume va donc la voir, et une relation intime s’installe entre eux. Elle accepte de l’épouser, pour le meilleur et surtout pour le pire : lors de leur installation à Versailles, des jalousies de famille et des complots de cour vont les entraîner vers ce qui était à l’époque le procès de l’infamie : le congrès, c’est à dire un procès en impuissance, où le couple devra subir, pour éviter la dissolution de leur mariage, une enquête humiliante et des examens médicaux outrageants. Comble de la procédure, ils seront sommés de s’unir charnellement devant un parterre de prêtres, juges, médecins, et courtisans de la cour. Guillaume devra donc en public répondre à l’injonction suivante : « dresser, pénétrer, mouiller »….

C’est une procédure écclesiale, supprimée en 1677, dont j’ignorais totalement l’existence. Terriblement cruelle et éprouvante, on imagine ce qu’ont dû vivre les couples qui y étaient soumis.

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Jehane, qui refuse de fuir, et affronte les événements avec beaucoup de dignité.

C’est un livre vraiment marquant et pas glauque du tout : au contraire, il est très délicat malgré un thème qui pourrait le rendre lourdingue.

Outre la narration d’un terrible procès, l’auteur décrit très bien les paysages de la Creuse, la vie des limousins, qui étaient les principaux ouvriers bâtisseurs à cette époque, les habitudes des courtisans, la magnificence du roi et de la construction du château de Versailles.

Publicités

A propos lapublivore

Bienvenue sur mon blog de lecture ! Juste une envie de partager mes coups de cœur, mes coups de griffe, et mon amour des livres. Je ne peux m'empêcher, de façon générale, de donner mon avis sur tout, alors maintenant, c'est officiel -en ce qui concerne les bouquins du moins- je sévis sur la toile :) Bonnes lectures à tous
Cet article, publié dans Littérature française, Mes Coups de Coeur, Roman historique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s